Chou bleu surf and turf

Quoi ? Un chou bleu qui fait du surf et joue aux courses ? Ah oui, on en est là en 2020, plus de limite !
Pour ce qui est du chou c’est la variété utilisée, chou bleu de Pontoise, une superbe variété avec des couleurs allant du vert tendre au pourpre, un travail d’orfèvre. Il est tendre, fondant et son goût est moins soufré qu’un chou vert frisé.

Quant à « surf and turf », rien de très sportif dans tout ça. C’est la dénomination culinaire utilisée quand un plat mélange viande et produits de la mer, surf pour la mer et turf pour le gazon. Ah, la poésie gastronomique est si mal connue…

Ici je mélange lard italien (non ce n’est pas celui de Colonnata et j’ai mangé le nom. Je le retrouve et vous le met, je l’achète à Cas’al Dente à Tours) et du silure fumé de Thierry Bouvet, pêcheur de Loire.
Et tout ce petit monde s’hydrate à la bière locale, une Bier’Ouette blanche de la brasserie d’Amboise pour l’occasion.

1 chou bleu de Pontoise
100g de silure fumé
100g de lard fumé
1 cuillère à soupe d’huile de colza
1 bière blanche 33cL

Couper le lard en lamelles très fines et le faire revenir avec l’huile jusqu’à ce que ça ressemble à des gratons. Ajouter le chou émincé finement. et faire légèrement fondre. Ajouter le silure fumé coupé en petits cubes et la bière. Laisser cuis à couvert et feu doux jusqu’à ce que le chou soit tendre.
Et pas besoin de saler, le lard et le silure fumé font le job !